La fiducie de placement immobilier

C’est l’action de détenir, d’investir et d’administrer les biens immobiliers dans le but de générer des dividendes, lesquelles seront ensuite partagées entre les actionnaires ou entre les détenteurs de titre.

Il est possible d’investir dans l’immobilier sans être propriétaire des biens. De ce fait, l’investisseur possède le droit de vote pendant l’assemblée des investisseurs et le droit de tirer profit de l’investissement.

Avantages

Avec la fiducie de placement immobilier ou FPI, les investisseurs peuvent gagner des rendements très élevés par rapport à d’autres investissements. La quasi-totalité des bénéfices est directement distribuée aux détenteurs de titre, souvent collecté par mois. De plus, si les revenus fiscaux sont complètement partagés aux actionnaires dans l’année N, les investisseurs en FPI ne seront pas tenus de verser aucune redevance ni aucun impôt.

Distinction entre FPI et société par actions

Le taux de dividendes distribué différencie le FPI et les sociétés par actions. En effet, la maximisation de distribution de profit est le principal objectif de la FPI et le réinvestissement se fait à l’acquisition des nouveaux meubles ou à l’entretien des anciens. Quant aux sociétés par actions, la majorité des bénéfices réalisés au cours d’un exercice est destinée pour le réinvestissement.

Investir en FPI

Avant d’investir, le constituant doit vérifier et analyser les éléments suivants : La première analyse se porte sur la nature de l’immobilier et des biens meubles à confier au fiduciaire, sont-ils faciles à liquider ou non. Il faut aussi voir le taux d’occupation des locaux. Enfin, le constituant doit être au courant de la stratégie de placement du gestionnaire.

Les fiducies testamentaires

Comment fonctionne la fiducie testamentaire

C’est une fiducie décidée par le testament d’une personne défunte. Suivant les instructions dans le testament, au lieu d’être transmis directement aux successeurs, son patrimoine est transféré au fiduciaire pour être géré. Cependant, les héritiers demeurent bénéficiaires de la fiducie.

Avantages

Pour les héritiers mineurs : jusqu’en âge de maturité, les biens bénéficient d’une bonne garde et d’une bonne gestion de la part du fiduciaire. Ils ne font que profiter des bénéfices. On peut dire dans ce cas que les parents décédés continuent de subvenir aux besoins de leurs enfants et lèguent leurs biens tout en évitant les dépenses inconsidérées.