Les taux d’intérêt

Des taux d’intérêts en baisse ou en hausse

En matière d’emprunts immobiliers, l’année 2016 a été marquée par des taux d’intérêt en baisse record. Tous les accédants à la propriété s’en sont réjouis. Si certains reportaient leur projet, ils ont parfois décidé de l’avancer pour profiter de cette aubaine financière. L’information était d’ailleurs largement relayée par les media ; il faut dire que c’est du jamais vu. Mais comment explique t-on des taux d’intérêts si bas ?

Comment sont fixés les taux d’intérêts ?

Question fort intéressante qui permet de schématiser le mécanisme et de le comprendre. Le comprendre c’est ainsi pouvoir anticiper le marché, l’appréhender, en saisir les opportunités ou au contraire savoir patienter et, enfin, mieux négocier le moment venu.

Lorsque nous pensons taux d’intérêt, nous pensons au taux proposé par notre banque commerciale. Mais bien en amont, il y a la Banque Centrale Européenne, la BCE. Connaissez-vous la Banque Centrale Européenne ? C’est cette institution financière qui a en charge la politique monétaire des marchés de la zone euro. Elle doit veiller, notamment, à canaliser l’inflation des pays de la zone. Ainsi, elle fixe les taux directeurs. Bien entendu, rien n’est aléatoire, vous l’aurez bien compris. Les taux directeurs découlent de mécanismes financiers particuliers et complexes. C’est le taux de refinancement, le taux refi, qui est le taux directeur qui va déterminer les taux d’intérêt.

Le taux de refinancement est le taux de référence auquel les banques commerciales peuvent emprunter aux banques centrales de chaque pays membre de la zone. Et donc, plus le taux refi est bas, plus les taux d’intérêt sont bas. Et en 2016, ce taux refi a atteint un record historique à 0 %. Ainsi, nous comprenons mieux pourquoi les taux d’intérêt ont tellement baissé (ce même taux était à 2,5% en 2012, c’est dire le grand écart qu’il a réalisé en quatre ans).

Pourquoi les emprunteurs ne se voient pas appliquer les mêmes taux d’intérêt ?

Tout d’abord, même si le taux de refinancement est à 0%, une banque commerciale pour rester rentable, doit se rémunérer sur les emprunts qu’elle accorde à ses clients. Les taux sont donc en baisse significative mais ne pourraient eux-mêmes atteindre un taux 0.

Et puis, ces taux ne sont pas figés dans le marbre. Ils vont également varier en fonction de la durée de l’emprunt ainsi que du profil de l’emprunteur ; plus il est jugé à risque, plus il sera élevé. C’est pourquoi, lorsque vous souscrivez un emprunt, vous devez consulter différents établissements bancaires et comparer les taux et conditions qui vous sont proposés et négocier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *