ACRE : Tout savoir pour bénéficier de cette aide lors de la création ou reprise d’entreprise

Créer ou reprendre une entreprise peut être un véritable défi, et les entrepreneurs ont souvent besoin d’un soutien financier. L’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) est justement là pour leur venir en aide. Mais qu’est-ce que l’ACRE exactement, et comment en bénéficier ? Cet article vous présente tout ce que vous devez savoir sur cette aide précieuse.

Qu’est-ce que l’ACRE ?

L’ACRE est une aide financière destinée à faciliter la création ou la reprise d’une entreprise en France. Elle permet notamment aux entrepreneurs de bénéficier d’une exonération partielle de leurs charges sociales pendant les premières années de leur activité.

Initialement réservée aux demandeurs d’emploi, l’ACRE a été étendue à tous les créateurs et repreneurs d’entreprise depuis le 1er janvier 2019, quelle que soit leur situation professionnelle.

Qui peut bénéficier de l’ACRE ?

Pour pouvoir prétendre à l’ACRE, il faut remplir certaines conditions :

  • Avoir créé ou repris une entreprise (sous forme individuelle ou sociétale) entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020
  • Démarrer une activité artisanale, commerciale, libérale ou agricole
  • Ne pas être en situation de liquidation judiciaire

En outre, les entrepreneurs qui souhaitent bénéficier de l’ACRE doivent également s’engager à exercer leur activité à temps plein et à ne pas cumuler plusieurs emplois. Enfin, il faut obligatoirement être immatriculé auprès d’un organisme compétent (Chambre des métiers et de l’artisanat, Chambre de commerce et d’industrie, etc.).

A lire  Utiliser le marketing expérimental pour cibler de nouveaux segments de marché

Quels sont les avantages de l’ACRE ?

L’ACRE offre plusieurs avantages pour les entrepreneurs :

  • Une exonération partielle des charges sociales pendant 12 mois (voire 36 mois dans certains cas)
  • Une réduction du taux de cotisation pour les travailleurs indépendants (auto-entrepreneurs) pendant 3 ans

Ainsi, grâce à l’ACRE, les créateurs et repreneurs d’entreprise peuvent bénéficier d’une trésorerie améliorée au démarrage de leur activité, ce qui leur permet de se consacrer pleinement au développement de leur entreprise.

Comment bénéficier de l’ACRE ?

Pour obtenir l’ACRE, il faut suivre une procédure bien précise :

  1. Informer la Chambre des métiers et de l’artisanat, la Chambre de commerce et d’industrie ou tout autre organisme compétent lors de l’immatriculation de l’entreprise
  2. Remplir un formulaire spécifique (Cerfa n° 13584*03) et le transmettre à l’organisme compétent dans les 45 jours suivant l’immatriculation de l’entreprise

Une fois ces démarches effectuées, l’organisme compétent examinera la demande et informera le créateur ou repreneur d’entreprise de sa décision.

Quel est le montant de l’aide financière ?

Le montant de l’ACRE varie en fonction de la situation de chaque entrepreneur :

  • Pour les travailleurs indépendants (auto-entrepreneurs), il s’agit d’une réduction progressive du taux de cotisation pendant 3 ans : 50% la première année, 25% la deuxième année et 10% la troisième année.
  • Pour les autres entrepreneurs, il s’agit d’une exonération partielle des charges sociales pendant 12 mois (voire 36 mois dans certains cas). Le montant de cette exonération dépendra du revenu professionnel annuel du bénéficiaire.

Dans tous les cas, il est important de noter que l’ACRE ne couvre pas certaines charges sociales, telles que la CSG-CRDS, les cotisations retraite complémentaire, les contributions à la formation professionnelle ou encore les cotisations chômage.

A lire  Le portail Bimedia : un outil clé pour la digitalisation du commerce de proximité

Bon à savoir : les autres aides à la création ou reprise d’entreprise

Sachez que l’ACRE n’est pas la seule aide financière dont vous pouvez bénéficier en tant que créateur ou repreneur d’entreprise. Il existe également d’autres dispositifs, tels que :

  • Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise), qui propose un accompagnement personnalisé et une avance remboursable sans intérêts
  • Les prêts d’honneur, qui sont des prêts à taux zéro accordés par des réseaux d’accompagnement tels que Initiative France ou Réseau Entreprendre
  • Les aides régionales ou locales, qui varient en fonction du territoire de création ou reprise de l’entreprise

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes compétents pour connaître les dispositifs auxquels vous êtes éligible et optimiser ainsi le financement de votre projet.

L’ACRE, un soutien précieux pour les entrepreneurs

L’ACRE est une aide incontournable pour les créateurs et repreneurs d’entreprise en France. Grâce à cette exonération partielle des charges sociales, les entrepreneurs peuvent démarrer leur activité avec une trésorerie plus saine et se concentrer sur le développement de leur entreprise. Alors n’hésitez pas à vous renseigner sur l’ACRE et à effectuer les démarches nécessaires pour en bénéficier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*