Assurance moto et scooter : quelles contraintes respecter ?

Quelles sont les conditions à respecter pour une assurance moto et scooter ?

Les assurances auto ou moto sont des engagements prévus pour protéger les utilisateurs ainsi que les tiers de potentiels dégâts physiques ou matériels en fonction de divers critères comme le profil du conducteur, les circonstances du sinistre ou encore la formule de couverture choisie. On abordera ici plus spécifiquement les particularités des assurance moto et scooter, la manière de les choisir ainsi que les prix que ces dernières peuvent afficher.

Pour quelle raison opter pour une assurance moto ou scooter ?

Pour commencer, il faut savoir que pour les scooters, comme pour les motos 50cc et d’autres petites cylindrées du genre, l’âge minimum requis pour la conduite est de 14 ans, mais cela peut évoluer suivant l’année de naissance de l’individu et des législations en cours à ce moment. En effet, une personne qui est née avant la date du 31 décembre 1987 pourra circuler avec un scooter ou une petite moto sans permis et sans subir de contraintes supplémentaires.

Sans parler de l’âge ou du type de moto que vous conduisez, l’assurance du véhicule reste obligatoire vis-à-vis de la loi et doit comporter au minimum une garantie de responsabilité civile connue également sous le nom d’assurance au tiers.

Failles de la garantie de base

Que ce soit pour assurer un adulte sur une moto ou un mineur sur un scooter, la garantie de responsabilité civile est globalement peu efficiente pour protéger correctement le conducteur, surtout s’il s’agit d’un véhicule neuf ou un achat récent. L’option conseillée dans ce cadre reste celle de l’assurance tous risques pour motos et scooters qui couvre les dégâts parvenus aussi bien à l’utilisateur qu’aux tiers là où celle aux tiers ne permet au pilote de récupérer que les frais relatifs à ses soins.

Formules complémentaires

Si la garantie tous risques est l’une des options les plus complètes, elle reste aussi l’une des plus onéreuses. Une bonne alternative ici serait de prendre une assurance au tiers classique à laquelle sera ajouté un certain nombre de formules secondaires à l’image des garanties suivantes :

  • anti-vol ;
  • individuelle pilote ;
  • de dommages matériels.

En parallèle, il vous sera aussi possible de renforcer votre protection avec d’autres garanties plus spécifiques comme celle contre les incendies ou celle dédiée aux dépannages. Cette dernière peut d’ailleurs s’avérer très utile pour les modèles de scooter ou de moto subissant des soucis de pannes récurrents.

Critères pour choisir son assurance 2 roues pour moto ou scooter

La première étape avant de souscrire à une assurance pour scooter ou moto est de vérifier et de noter ses habitudes principales de conduites ainsi que les besoins qui peuvent y être liés afin de cerner le type d’assurance le plus utile à votre profil. Dans cette optique, il est conseillé de ne pas se diriger vers des formules d’assurance très chères dans le cas où vous compteriez assurer un vieux véhicule comme un scooter sans permis. Notez également ici que l’assurance moto ou scooter tous risques se révèle souvent plus onéreuse chez les profils de jeunes conducteurs avec peu d’expérience ou chez les malussés avec différentes surprimes.

Démarches pour souscrire à une assurance moto ou scooter

Dans la plupart des cas, la souscription à une assurance scooter ou moto commence avec une étape de distinction des besoins du client avec une grande importance donnée à la valeur et au type de véhicule assuré. Après cela, on retrouvera la partie de sélection des garanties qui là aussi se base directement sur les subtilités de profil du conducteur. Enfin, il restera à procéder à l’identification des propositions en place chez les assureurs et à les comparer pour faire le choix de celle qui aura le meilleur rapport qualité/prix.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*