Calculer la trésorerie de départ : les clés pour réussir le lancement de votre entreprise

Vous avez une idée innovante, un projet entrepreneurial ambitieux et vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure ? Avant de plonger tête baissée, il est essentiel de bien préparer votre trésorerie de départ. Cette étape cruciale vous permettra d’assurer la viabilité financière de votre entreprise et d’éviter les mauvaises surprises. Dans cet article, découvrez comment calculer votre trésorerie de départ et les éléments à prendre en compte pour assurer le succès de votre projet.

Pourquoi est-il important de calculer sa trésorerie de départ ?

La trésorerie représente l’ensemble des liquidités dont dispose une entreprise pour faire face à ses obligations financières. Une bonne gestion de la trésorerie est primordiale pour garantir la pérennité et le développement d’une entreprise. En effet, une trésorerie insuffisante peut entraîner des difficultés à payer ses fournisseurs ou ses salariés et mettre en péril l’activité.

Le calcul de la trésorerie de départ permet d’estimer les besoins financiers nécessaires au démarrage de l’activité et d’anticiper les éventuels problèmes. Il s’agit également d’un outil indispensable pour convaincre vos partenaires (banques, investisseurs) de vous soutenir financièrement.

Les éléments à prendre en compte pour calculer sa trésorerie de départ

Pour évaluer au mieux votre trésorerie de départ, il est important de prendre en compte plusieurs éléments :

  • Les investissements : ils regroupent l’ensemble des dépenses nécessaires à la création et au lancement de votre entreprise (matériel, véhicule, aménagement des locaux, etc.).
  • Le fond de roulement : il s’agit du montant nécessaire pour financer les décalages entre les encaissements (recettes) et les décaissements (dépenses). Il permet de faire face aux besoins de trésorerie durant les premiers mois d’activité.
  • Les aides et subventions : elles peuvent constituer une source de financement pour votre projet. Renseignez-vous auprès des organismes compétents (chambres de commerce, incubateurs) pour connaître les dispositifs auxquels vous pouvez prétendre.
A lire  Les stratégies de marketing pour cibler les pêcheurs débutants avec le matériel de pêche

Déterminer ses investissements et son fonds de roulement

Pour calculer votre trésorerie de départ, commencez par établir un plan d’investissement. Celui-ci doit détailler l’ensemble des dépenses liées à la création et au lancement de votre entreprise :

  • Achat ou location d’équipements (matériel informatique, machines-outils, véhicules)
  • Rénovation et aménagement des locaux
  • Frais liés à la constitution juridique et administrative de l’entreprise

Ensuite, il convient d’estimer votre fonds de roulement. Pour cela, vous devez établir un prévisionnel de trésorerie, qui permet d’anticiper les encaissements et décaissements sur une période donnée (généralement 12 mois).

Pour évaluer vos besoins en fonds de roulement, prenez en compte les éléments suivants :

  • Les délais de paiement accordés à vos clients
  • Les délais de règlement de vos fournisseurs
  • Les stocks de marchandises et matières premières

Calculer sa trésorerie de départ : un exemple concret

Prenons l’exemple d’une entreprise fictive, spécialisée dans la vente en ligne de vêtements. Voici comment elle pourrait calculer sa trésorerie de départ :

  • Investissements :
    • Achat de matériel informatique (ordinateurs, logiciels) : 5 000 €
    • Achat d’un véhicule utilitaire : 10 000 €
  • Fonds de roulement :
    • Délais de paiement clients : 30 jours
    • Délais de règlement fournisseurs : 45 jours

Dans cet exemple, la trésorerie de départ serait donc de 15 000 € (investissements) + (30 – 45) x (recettes – dépenses du mois) = trésorerie nécessaire pour démarrer l’activité.

Trouver des financements pour sa trésorerie de départ

Une fois votre trésorerie de départ estimée, il est important de trouver des sources de financement pour couvrir ces besoins. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Les aides et subventions : renseignez-vous auprès des organismes compétents pour connaître les dispositifs auxquels vous êtes éligible.
  • Le prêt bancaire : il peut vous permettre d’emprunter une somme d’argent pour financer vos investissements et/ou votre fonds de roulement.
  • Le capital-risque : cette solution consiste à faire entrer un investisseur au capital de votre entreprise, en échange d’une participation financière.
A lire  Les outils de marketing digital pour le business du cartable à roulettes

Afin d’optimiser vos chances d’obtenir un financement, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un expert-comptable ou d’un conseiller en création d’entreprise. Ils pourront vous accompagner dans la réalisation de votre plan financier et la recherche de financements.

Dans cet article, nous avons vu comment calculer sa trésorerie de départ et les éléments à prendre en compte pour assurer le succès de votre projet. La préparation financière est un aspect essentiel du lancement d’une entreprise : ne négligez pas cette étape cruciale !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*