Cumuler les statuts de salarié et de micro-entrepreneur : mode d’emploi

Vous êtes salarié et vous souhaitez développer une activité indépendante en parallèle ? Vous avez entendu parler du statut de micro-entrepreneur, mais vous vous demandez comment le cumuler avec votre emploi actuel ? Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir pour réussir cette démarche et ainsi diversifier vos sources de revenus.

Le statut de micro-entrepreneur : un cadre adapté à la double activité

Le régime de la micro-entreprise, anciennement appelé auto-entrepreneur, est particulièrement adapté aux personnes souhaitant exercer une activité indépendante en complément d’un emploi salarié. Il offre en effet des avantages en termes de simplicité administrative et de fiscalité. Ainsi, le micro-entrepreneur bénéficie d’un régime simplifié de déclaration et de paiement des cotisations sociales, ainsi que d’un plafond de chiffre d’affaires limitant l’exposition à la TVA.

Les conditions pour cumuler les deux statuts

Pour cumuler les statuts de salarié et de micro-entrepreneur, plusieurs conditions doivent être respectées :

  • Votre contrat de travail ne doit pas inclure une clause d’exclusivité ou une clause limitant l’exercice d’autres activités professionnelles. Si tel est le cas, il est possible de négocier un avenant à votre contrat avec votre employeur.
  • Votre activité indépendante ne doit pas entrer en concurrence avec celle de votre employeur, ni créer de conflit d’intérêts. Il est recommandé de choisir un domaine d’activité différent, ou bien de proposer des prestations complémentaires à celles de votre entreprise.
  • Le temps consacré à votre activité indépendante ne doit pas nuire à l’exercice de votre emploi salarié. Il est donc important de bien organiser votre emploi du temps et de veiller à respecter vos obligations contractuelles envers votre employeur.
A lire  Les outils de marketing digital pour le business du cartable à roulettes

Les démarches pour créer une micro-entreprise en parallèle d’un emploi salarié

Pour créer une micro-entreprise tout en étant salarié, les démarches sont les mêmes que pour tout autre créateur d’entreprise :

  1. Inscription en ligne sur le site officiel du gouvernement, via le formulaire dédié aux micro-entrepreneurs. Vous devrez fournir certaines informations telles que votre identité, votre adresse, la nature de l’activité que vous souhaitez exercer, etc.
  2. Obtention d’un numéro SIRET auprès de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), qui vous attribuera également un code APE (Activité Principale Exercée).
  3. Affiliation au régime social des indépendants (RSI) pour le paiement des cotisations sociales.
  4. Démarches facultatives : ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle, souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle, etc.

Les obligations et responsabilités du salarié micro-entrepreneur

En tant que salarié cumulant le statut de micro-entrepreneur, vous devez respecter certaines règles :

  • Déclarer votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement auprès de l’URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales), selon l’option choisie lors de la création de votre entreprise. Vous serez alors redevable des cotisations sociales correspondantes.
  • Effectuer une déclaration fiscale annuelle pour le revenu généré par votre activité indépendante. Vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, qui consiste à payer un pourcentage fixe sur votre chiffre d’affaires en même temps que vos cotisations sociales.
  • Informer votre employeur de la création de votre micro-entreprise, afin qu’il puisse vérifier que celle-ci ne crée pas de conflit d’intérêts avec votre emploi salarié. Il est également recommandé de lui communiquer régulièrement un bilan de l’évolution de votre activité indépendante.
A lire  Le portage salarial : une solution incontournable pour les freelances

Les avantages et inconvénients du cumul des statuts

Cumuler les statuts de salarié et micro-entrepreneur présente plusieurs avantages :

  • Diversification des sources de revenus : exercer une activité indépendante en parallèle de votre emploi salarié peut vous permettre d’augmenter vos revenus, voire de tester une nouvelle activité avant de vous y consacrer à plein temps.
  • Autonomie et flexibilité : être à la fois salarié et micro-entrepreneur vous offre la possibilité de gérer votre activité indépendante selon vos propres choix et contraintes, tout en conservant la sécurité financière de votre emploi salarié.
  • Simplicité administrative : le statut de micro-entrepreneur est particulièrement adapté aux personnes souhaitant exercer une activité indépendante en complément d’un emploi salarié, grâce à son régime simplifié de déclaration et de paiement des cotisations sociales et fiscales.

Cependant, il convient également de prendre en compte certains inconvénients :

  • Gestion du temps : cumuler deux activités professionnelles demande une certaine organisation et peut entraîner des difficultés pour concilier travail, vie personnelle et loisirs. Il est important de bien réfléchir à cette question avant de se lancer.
  • Risques juridiques : si vous ne respectez pas les conditions évoquées précédemment (clause d’exclusivité, concurrence avec votre employeur, etc.), vous pouvez être exposé à des sanctions telles que la rupture de votre contrat de travail ou des poursuites judiciaires.

Un exemple concret : le cas d’un salarié créant une micro-entreprise dans le secteur de la formation

Imaginons que vous soyez salarié dans une entreprise spécialisée dans la vente de matériel informatique, et que vous souhaitiez créer une micro-entreprise pour dispenser des formations en informatique à domicile. Voici comment procéder :

  1. Vérifiez que votre contrat de travail ne comporte pas de clause d’exclusivité ou limitant l’exercice d’autres activités professionnelles. Si nécessaire, négociez un avenant avec votre employeur.
  2. Créez votre micro-entreprise en suivant les démarches décrites précédemment (inscription en ligne, obtention d’un numéro SIRET, etc.).
  3. Organisez votre emploi du temps pour pouvoir assurer vos formations en dehors des horaires de travail chez votre employeur.
  4. Déclarez régulièrement votre chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF et effectuez vos déclarations fiscales annuelles.
  5. Communiquez avec votre employeur sur l’évolution de votre activité indépendante et veillez à respecter les règles évoquées précédemment (pas de concurrence, pas de conflit d’intérêts, etc.).
A lire  Comment choisir son expert-comptable : conseils et critères pour une collaboration réussie

Cumuler les statuts de salarié et micro-entrepreneur est donc tout à fait possible et peut représenter une opportunité intéressante pour diversifier ses revenus et développer ses compétences. Toutefois, il convient de bien s’informer sur les conditions requises et les démarches à effectuer avant de se lancer dans cette double activité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*