Les avantages de souscrire à un 3ème pilier

Si souscrire à un premier et à un deuxième pilier est obligatoire pour préparer sa retraite. La souscription à un 3ème pilier reste votre libre choix. D’après les calculs, il semblerait que le 1er et le 2eme pilier ne seront pas suffisants pour vous assurer une retraite confortable. Effectivement, avec ces deux piliers, vous ne pourrez toucher que 60 à 75 % de votre salaire de votre dernière année d’activité une fois à la retraite. Ce qui n’est pas assez pour notre époque. Vous envisagez ainsi de souscrire à un 3ème pilier. Mais avant de faire votre choix, vous aimeriez connaître les réels avantages de cette souscription. Découvrez cela dans notre article.

Pour bien préparer votre retraite

Comme nous l’avons dit plus haut, avec le 1er et le 2eme pilier, vous ne pourrez pas disposer de revenu suffisant et stable pour vivre une retraite confortable. En effet, avec l’augmentation du coût de la vie, ces deux piliers ne peuvent plus couvrir vos dépenses pendant cette période de votre vie. Avec le 3ème pilier, vous pouvez augmenter vos revenus pour la retraite pour vivre confortablement. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de souscrire à un 3ème pilier le plus tôt possible. De cette manière vous optimisez la rentabilité de votre placement. Vous pouvez d’ailleurs passer par un comparatif 3ème pilier pour identifier celui qui vous sera le plus avantageux. Sachez toutefois que pour le 3ème pilier, deux options s’offrent à vous :

  • –        Le 3ème pilier lié ou le 3A. avec ce 3ème pilier, vous accédez à de nombreux avantages comme des taux de déductions fiscales très intéressantes, un capital garanti et un taux garanti. Des contraintes accompagnent également la souscription à ce 3ème pilier comme l’obligation de verser les cotisations à des moments fixes si vous avez opté pour une souscription auprès d’une assurance, le montant final de votre capital et le fait que le payeur des primes et l’assuré devront être la même personne.
  • Le 3ème pilier libre ou le 3B. Avec ce 3ème pilier, vous êtes libre dans la détermination de la durée de votre contrat d’assurance-vie et dans le choix du montant à payer à chaque versement. Sans oublier que payer des cotisations n’est pas obligé d’être le même que la personne assurée. Par contre, vous ne pourrez souscrire à ce pilier qu’auprès d’une compagnie d’assurance et vous ne pourrez pas toujours bénéficier d’une déduction d’impôts sur le 3ème pilier. Effectivement, seuls quelques cantons autorisent la réduction de l’impôt pour le 3ème pilier libre.

Il est toutefois important de souligner que vous pouvez souscrire à plusieurs contrats de 3ème pilier.

Pour assurer une protection à votre famille

Avec le 3ème pilier, vous avez la possibilité de mettre votre famille à l’abri dans le cas où il vous arrive quelque chose. Effectivement, si vous décédez, le capital que vous avez investi va être versé à vos enfants ou à votre conjoint survivant. Le 3ème pilier souscrit auprès d’une compagnie d’assurance se distingue d’ailleurs dans ce cas et propose un très grand avantage. En effet, si vous décédez, le capital qui a été prévu dans le contrat de votre 3ème pilier sera versé à votre famille en totalité, et cela même si vous n’avez pas versé une seule prime. Tandis que pour un contrat de 3ème pilier auprès d’une banque. Le capital versé à votre famille sera la valeur des primes que vous avez versées pendant la période entre votre souscription et votre décès. Ce qui peut ne pas être assez pour votre famille. De plus, avec un contrat de 3ème pilier auprès d’une compagnie d’assurance, vous profitez d’une option qui vous permet de payer vos cotisations si vous êtes dans l’incapacité de travailler.

Pour devenir propriétaire de votre résidence

Avec le 3ème pilier, vous pouvez également concrétiser votre rêve de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement. Effectivement, avec un 3ème pilier, vous pouvez disposer de l’apport personnel nécessaire pour pouvoir faire l’acquisition de votre bien immobilier. Ce qui va vous permettre d’obtenir le financement que vous avez demandé à votre banque. Cela en payant les intérêts tout en mettant sur votre contrat de prévoyance la partie du capital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*